Je cache mes traces

Si vous souhaitez utiliser internet de manière anonyme et ne pas laisser de traces de votre passage, c’est possible oui, mais il n’y a pas de solution parfaite. Enfin si !

Vous pouvez tout simplement arrêter d’utiliser internet.

Il serait néanmoins dommage de se priver de ce fantastique outil juste sous prétexte que les gouvernements nous espionnent et que des entreprises volent nos données.

Il existe différents outils pour se prémunir de ces risques.

Vous avez peut-être entendu parler de Tor ! Pas le dieu nordique avec son marteau, mais Tor (ou The Onion Router), ce fameaux réseau informatique caché, ce dangereux « Dark Web » sur lequel on peut acheter de la drogue, des armes à feu et commander un tueur à gages. Oui mais c’est un peu plus compliqué que ça.

En plus d’utiliser ce protocole – ce type de communication particulier – vous devez passer par letor-logo navigateur Tor (qui est basé sur Firefox), qui a pour mission d’anonymiser votre flux. Pour faire simple, votre connexion passe par un ordinateur, qui se connecte sur un autre ordinateur, qui va transiter par un troisième ordinateur, qui lui ira se connecter sur le site désiré. Si bien qu’il est très compliqué de remonter à la source, et donc de savoir qui se connecte.

tails-logo-flatPour aller encore plus loin, vous pouvez vous créer une clé usb sur laquelle se trouve Tails. Alors je ne parle pas du meilleur ami de Sonic (pour les connaisseurs) mais d’un système d’exploitation live (comprendre qui reste sur la clé et non pas sur l’ordinateur que vous utilisez) qui permet d’être anonyme. L’intérêt est justement de pouvoir brancher cette clé partout, notamment sur des ordinateurs publics, et donc de ne pas laisser de trace de son passage.

Alors évidemment, certains vont me dire « oui mais je suis pas un cyber criminel, je n’ai pas besoin de me cacher comme ça ». Il y a un droit à l’anonymat (en dehors même du monde numérique) et nombreuses sont les personnes à utiliser ces outils, aussi bien des journalistes dans des pays en guerre (ou pas), des activistes et des lanceurs d’alertes qui cherchent à transmettre des documents (ou pas), des militaires, des bloggers, des entreprises et évidemment des personnes qui souhaitent juste ne pas être pistées en permanence.

Si vous souhaitez apprendre à utiliser ces outils (et en profitez pour vous mettre aux logiciels libres et changer de système d’exploitation), je vous invite à aller dans des Cryptoparty – Chiffrofête – Café Vie Privée. Vous pourrez y faire différents ateliers, apprendre à envoyer des mails chiffrés, peu importe votre niveau en informatique.

cryptopixel_tails_by_baileyh34-d58wrzy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s