Robot et Imprimante 3D

Récemment, j’ai reçu deux colis que j’attendais avec impatience depuis un moment. En tant que bidouilleur compulsif, j’avais commandé une imprimante 3D ainsi qu’un robot à roulettes.

thimblelogoJe commence donc avec Thimble ! Il s’agit d’un kit que l’on reçoit, en fonction de notre abonnement, pendant un, deux, six ou douze mois – un peu comme la robobox en France. J’ai suivi le projet sur Kickstarter et ai choisi l’abonnement d’un mois, juste pour tester le produit. J’ai donc reçu le premier pack contenant un wifi-robot il y a quelques jours. Ce dernier fonctionne avec une carte Arduino. Le montage a été assez rapide et il y a de la soudure à faire. Une fois le robot assemblé, on peut connecter la carte Arduino à son ordinateur et intégrer le code qui va permettre de faire bouger ce dernier. Ça y est, il roule !

Thimble propose sur son site des vidéos pour vous aider dans toutes les étapes de la construction. Lorsqu’on arrive à la partie programmation, on peut faire des copier-coller sans chercher  à comprendre mais évidemment, on nous incite à tester, à changer les valeurs, et à découvrir le langage Arduino plus globalement. Le robot dispose d’un module wifi, ce qui permet de le contrôler via son téléphone. Voilà donc un petit kit bien sympathique.

21bbfe064d684491b91ad1d582a3765f_large

Ensuite, je m’attaque à quelque-chose de plus gros ! L’imprimante 3D 101Hero. Issue elle aussi d’une campagne Kickstarter (et Indiegogo), elle est présentée comme étant l’une des imprimante 3D les plus abordables, aussi bien concernant son utilisation que son prix – il faut compter 50 euros hors frais de port. Il existe deux versions de l’imprimante : une version « consommateur », uniquement compatible avec une carte SD (que laquelle on met le fichier qu’on souhaite imprimer) et une version « designer », avec prise usb afin de se connecter à un ordinateur et donc à un logiciel de gestion d’imprimante 3D (comme Cura ou Pronterface).

101heroLà encore, il s’agit d’un kit plutôt simple à monter. Tout se clipse et se visse, pas de soudure à faire. Le plastique a l’air solide et l’assemblage a finalement été plutôt rapide. L’imprimante accepte différents plastiques : PLA, ABS, HIPS et autres filaments de 1.75 mm. La machine pèse 1,8 kg et dispose d’une surface d’impression de 15cm de diamètre.

J’en suis toujours à la phase de configuration. Pour le moment, l’impression démarre automatiquement au bout de 2 minutes lorsqu’on branche la carte SD avec un fichier (en G-code) dedans. Ce n’est pas encore net mais ça bouge et le plastique coule. J’ai encore un peu de réglages à faire. Et puis il faut également que je teste en passant par les différents logiciels.

Petit point noir de cette campagne Kickstarter : la communication ! Très peu d’information concernant l’expédition du colis, du retard dans le projet (comme presque tous les projets de financement participatif). J’ai même été obligé de les contacter par mail pour avoir des informations. J’espère maintenant que je vais réussir à imprimer quelque chose de correct, mais à ce prix là, je ne peux pas exiger quelque-chose de parfait.

101

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s